La retraite à l'étranger

Mise à jour le 15/05/2020

Vous êtes retraité et vous avez décidé de passer votre retraite à l’étranger. Retrouvez toutes les informations relatives à vos droits et à vos démarches.

 

Si vous êtes bénéficiaire de l’assurance maladie CRPCEN et que vous partez résider de façon permanente à l'étranger, les conditions et modalités de la prise en charge de vos soins médicaux varient selon votre nouveau pays de résidence. Vous devez vous inscrire auprès de l'organisme de sécurité sociale de votre lieu de résidence.

 

Renseignez-vous auprès du CLEISS

La CRPCEN reste compétente pour la prise en charge de tous les soins médicaux reçus ultérieurement lors de vos séjours temporaires en France. Plus de détail sur notre page « Vos soins à l’étranger ».

Vous êtes retraité CRPCEN et allez résider de façon permanente à l’étranger, dans un État européen ou hors Union Européenne ? Avant votre départ, quelle que soit votre situation, pensez à informer par écrit la CRPCEN de votre départ afin de procéder à la régularisation de votre dossier. Précisez-nous votre nouvelle adresse ainsi que la date exacte de votre départ de France. Adressez-nous les imprimés ci-dessous complétés : 

Vous pourrez continuer de recevoir votre retraite sur votre compte bancaire en France. Si vous en faites la demande, elle pourra être versée dans votre nouveau pays de résidence. Notez que des frais de mandats internationaux peuvent s’appliquer. Dans ce cas, votre retraite sera réduite de ces frais.

En cas de changement de coordonnées bancaires, vous devez également adresser à la CRPCEN un original de votre relevé d'identité bancaire mentionnant ses codes IBAN et BIC.


Si vous n’êtes plus fiscalement domicilié en France, vos prélèvements sociaux sur votre retraite CRPCEN changent :

Vous résidez de nouveau en France ? Pour régulariser votre situation, vous devez informer la CRPCEN par écrit de la date exacte de votre retour. Vous serez ensuite invité à mettre à jour votre dossier au regard des prélèvements sociaux, en nous renvoyant l’attestation « retour en France » qui vous sera transmise. 

À compter de novembre, les régimes de retraite dont la CRPCEN simplifient la démarche des résidents à l’étranger qui perçoivent des retraites françaises. 

La mutualisation du contrôle d’existence répond au besoin de simplification des démarches des assurés, parfois fastidieuses et répétitives. Elle est le fruit du travail commun de l’ensemble des régimes de retraite.

Une seule démarche par an 
Chaque année, plus d’1,5 million de retraités résidant à l’étranger doivent justifier de leur situation auprès de chacun de leur régime de retraite pour continuer à percevoir leurs retraites françaises. 
Pour simplifier cette démarche, un processus commun de gestion des documents nécessaires au maintien des droits des assurés (certificats de vie et attestation de situation maritale) a été conçu par l’ensemble des régimes de retraite. Plutôt que de recevoir plusieurs demandes et de fournir plusieurs justificatifs, les assurés seront sollicités une seule fois par an, au titre de tous leurs régimes de retraite et n’adresseront qu’un seul certificat de vie.

Le service étant progressivement mis en place au dernier trimestre 2019, il est possible que certains assurés reçoivent plusieurs demandes de leurs régimes pour justifier de leur existence en 2019. 

Une démarche réalisable par internet
Pour encore plus de facilité, les assurés peuvent maintenant réaliser cette démarche par internet. 

Le service en ligne « Ma retraite à l’étranger », accessible depuis le compte retraite sur www.info-retraite.fr permet aux assurés de recevoir et/ou de renvoyer leurs documents. Plus besoin de se soucier des délais postaux de réception de leurs documents, ils peuvent les scanner ou les photographier et les renvoyer en ligne. 

Dans la situation d’alerte sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, des mesures exceptionnelles ont été prises pour les retraités qui vivent à l’étranger et doivent retourner des justificatifs indispensables au paiement de leur retraite. Ces mesures sont prolongées.

  • Pour les retraités ayant reçu leur notification d’enquête par courrier ou par e-mail avant le mois de mars, la date limite de retour des justificatifs est reportée au 1er juillet 2020.
  • Pour les retraités ayant reçu leur notification d’enquête en mars, la date limite de retour des justificatifs est reportée au 1er août 2020.
  • Pour les retraités qui recevront leur notification à partir du mois de juin, il faudra prendre en compte la date indiquée sur le courrier ou l’e-mail reçu.

Le paiement de vos retraites françaises ne sera pas suspendu pendant ce délai supplémentaire en l’absence de réponse.

Votre navigateur est obsolète.

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur.

×