Vos droits à l'assurance maladie

 

Actif ou pensionné, vous disposez d’une prise en charge de vos frais de santé tout au long de votre vie. Le point sur les principes généraux liés à vos droits à l’assurance maladie. 

 

 

 

L’immatriculation consiste à vous attribuer un numéro de sécurité sociale (N°INSEE). Ce numéro sert dans tous vos échanges auprès de la CRPCEN ainsi qu’avec le monde médical.

Votre numéro de sécurité social vous permet d’obtenir les prestations auxquelles vous pouvez prétendre telles que le remboursement de vos frais de santé et le versement d’indemnités, de pension ou de diverses allocations.

Le numéro de sécurité sociale est également utilisé par les employeurs lorsqu’ils déclarent leurs salariés et pour lesquels ils versent les cotisations patronales et salariales, afin de vous permettre de bénéficier de prestations familiales, de l'assurance prévue en cas de maladie, d'accident du travail ou de maladie professionnelle et de percevoir plus tard votre pension de retraite de base et complémentaire.
 

Le saviez-vous ? 

L’attribution d’un numéro de sécurité sociale est un préalable indispensable à l’obtention de votre carte Vitale.

La protection universelle maladie (PUMAProtection universelle maladie ) énonce que toute personne qui travaille ou réside en France de manière stable et régulière a droit à la prise en charge de ses frais de santé à titre personnel et ce, de manière continue tout au long de sa vie. Elle a été créée par l’article 59 de la loi de financement de la Sécurité sociale en 2016.


La PUMA a été mise en œuvre dans le but de : 

  •      simplifier la vie des assurés ; 
  •      assurer la continuité des droits à la prise en charge des frais de santé ; 
  •      réduire au strict nécessaire les démarches administratives ; 
  •      garantir davantage d’autonomie et de confidentialité à tous les assurés dans la prise en charge de leurs frais de santé.
     

Le tiers payant permet de ne pas avoir à avancer la part remboursée par la CRPCEN lors d’une consultation ou d’un examen médical.


Depuis le 1er janvier 2017, les femmes enceintes et les patients reconnus en affection de longue durée ont droit au tiers payant sur leurs consultations médicales (généralistes ou spécialiste). Ils peuvent aussi en bénéficier sur les soins dispensés par les sages-femmes, les chirurgiens-dentistes, les  infirmiers …
 

Le saviez-vous ? 

  • Les éventuels dépassements d’honoraires doivent être réglés directement aux professionnels de santé. 
  • Si vous êtes hors du parcours de soins coordonnés, vos consultations ou actes médicaux sont moins bien remboursés. Pour être bien remboursé, pensez à déclarer un médecin traitant.
 
 

Pour plus d'informations sur le tiers payant, rendez-vous sur ameli.fr

 

Votre navigateur est obsolète.

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur.

×