Les prélèvements sociaux

Mise à jour le 08/04/2020

Comme tout revenu, votre retraite peut être soumise à des prélèvements sociaux obligatoires : 

Vous êtes exonéré de prélèvements sociaux si vous êtes titulaire d’un avantage vieillesse non contributif (allocation de solidarité aux personnes âgées, allocation supplémentaire…).

LE SAVIEZ-VOUS ? 

Si vous êtes exonéré de CSG ou assujetti au taux réduit (3,8 %) et que vos revenus augmentent, vous serez assujetti à un taux supérieur (6,6 % ou 8,3 %) uniquement si votre revenu fiscal de référence excède pendant deux années consécutives le seuil de passage à ces taux (règle du lissage).

  1. Munissez-vous de vos avis d’imposition 2018 (sur les revenus de 2017) et 2019 (sur les revenus de 2018).
  2. Selon votre lieu de résidence (métropole, Martinique, Guadeloupe, Réunion, Guyane), choisissez le tableau qui vous concerne (tableau 1, 2 ou 3).
  3. Relevez votre revenu fiscal de référence 2018 (sur votre avis d'imposition 2019) et en fonction de votre nombre de parts, identifiez le taux de CSG auquel vous êtes soumis ainsi que vos éventuels autres prélèvements sociaux.
  4. Si vous êtes assujetti au taux de CSG médian (6,6 %) ou normal (8,3 %) vérifiez à l’aide de votre revenu fiscal de référence 2017 si vous êtes concerné par le lissage de taux (tableau 4 du document).

LE SAVIEZ-VOUS ? 

Les prélèvements appliqués sur votre retraite au titre de la CSG et de la CRDS sont effectués selon les éléments communiqués à la CRPCEN par la Direction générale des Finances publiques (DGFiP).

Votre navigateur est obsolète.

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur.

×