Alerte Covid-19 - les mesures pour les affiliés

Mise à jour le 25/05/2020

La CRPCEN a décidé la mise en place des mesures organisationnelles exceptionnelles. 

En vue d’accompagner le déconfinement progressif à compter du 11 mai 2020, la Caisse nationale d'assurance maladie a été chargée de  mettre en œuvre un dispositif visant à éviter la transmission du COVID-19, appelé Contact-Covid.
Dans ce cadre, les assurés testés positivement comme porteurs du virus et les personnes ayant été en contact avec ces derniers seront  appelés par des conseillers de l'Assurance Maladie, quel que soit leur régime d’affiliation. Ces conseillers sont habilités à traiter ce type d'appels et soumis au secret médical et au secret professionnel.
Si ce contact téléphonique n'aboutit pas, vous recevrez  un SMS ou un email pour appeler votre attention sur un prochain appel ou vous demander de rappeler l’Assurance Maladie. Enfin, à la suite à cet entretien téléphonique, un message récapitulatif des consignes à suivre vous sera également envoyé.

Ce dispositif pourrait servir de prétexte pour des tentatives d’hameçonnage (phishing). Il faut être vigilant face à ce risque accru de fraude !
Voici les bons réflexes pour reconnaître les contacts en provenance de l’Assurance Maladie :

  • au téléphone, les conseillers de l’Assurance Maladie sont en capacité de donner le nom du médecin ou du patient malade du Covid-19 avec qui la personne qu’ils appellent a été en contact (si le malade a donné son accord explicite) à l’origine de la démarche ;
  • SMS ou email, les conseillers de l’Assurance Maladie ne demandent jamais de fournir des coordonnées personnelles, comme un numéro RIB / IBAN ou de carte bancaire. Les messages de l’Assurance Maladie ne contiennent pas non plus de liens de redirection vers des sites demandant de s’identifier ou de fournir des informations personnelles. Seule la connexion vers le compte ameli, dont l’adresse contient l’URL assure.ameli.fr, ou vers le site ameli.fr peut être proposée.

En complément de Contact Covid, est également mis à la disposition des acteurs de la lutte contre la propagation du virus l’outil « SI-DEP » (système d’information de dépistage). C’est une plateforme sécurisée, qui repose sur un partenariat entre le ministère des solidarités et de la santé, l’assistance publique – hôpitaux de Paris (AP-HP), Santé publique France, les laboratoires de biologie médicale et leurs éditeurs de système d’information et où sont systématiquement enregistrés les résultats des laboratoires de tests COVID-19. Elle permet de s’assurer que tous les cas positifs sont bien pris en charge. 
Pour plus de détail sur ces outils et la stratégie de déconfinement, vous pouvez consulter le site ameli.fr.
L’ensemble du dispositif a été soumis à l’avis de la Commission nationale de l’Informatique et des libertés (CNIL). Pour une information sur la gestion de vos données personnelles et vos droits, consultez le site ameli.fr.

L’accueil téléphonique est fermé afin de privilégier le contact via l’espace sécuriséet mobiliser le maximum d’effectifs sur les tâches les plus urgentes, comme le paiement des indemnités journalières et des pensions.

Nous vous invitons à nous transmettre vos demandes par voie dématérialisée accompagnées de toutes les pièces justificatives par l’intermédiaire de votre espace sécurisé,accessible depuis la page d’accueil du site crpcen.fr. 

Durant la période de confinement, aucun courrier ne sera émis par la CRPCEN. Aussi, les demandes d’attestations de pensions, et d’attestations de droits ne seront pas prises en compte.

En cas de dépôt d’une demande de pension incomplète, les techniciens de la CRPCEN vous contacteront par téléphone afin que vous transmettiez les pièces nécessaires au traitement de votre dossier via votre espace sécurisé,accessible depuis la page d’accueil du site crpcen.fr.

La CRPCEN met tout en œuvre pour modifier celles-ci. Nous vous remercions, dans la mesure du possible de limiter au maximum les modifications afférentes à vos coordonnées bancaires et de conserver votre ancien compte ouvert en cas de changement de compte bancaire.

Les mesures nécessaires ont d’ores-et-déjà été prises afin de garantir le paiement des pensions de retraite ayant déjà fait l’objet d’une notification.

Pour les assurés dont la demande de retraite est en cours de traitement :

  • Si vous avez reçu un accusé de réception de votre demande de pension « complet », votre pension sera liquidée dans un délai de 30 jours.
  • Si vous avez reçu un courrier de demande de pièces complémentaires, nous vous invitons à nous les transmettre via votre espace sécurisé,accessible depuis la page d’accueil du site internet de la CRPCEN. Nous vous remercions de ne pas nous les transmettre par courrier postal.
  • Si vous n’avez reçu aucun courrier à ce jour, votre demande va être traitée par ordre chronologique de date d’effet de votre pension. Nous vous remercions de ne pas relancer les services de la CRPCEN par courriel.

Dans tous les cas en cours de traitement, le calcul de votre pension sera effectué à titre provisoire et sera susceptible de modification après révision de votre dossier à l’issue de la période de crise. Vous ne recevrez pas de courrier de notification.

Les demandes de révision de pensions ne seront pas prises en charge, la CRPCEN traitant en priorité les nouvelles demandes afin de garantir le paiement des pensions.

Si vous n’avez pas encore déposé de demande de retraite, nous vous remercions d’effectuer celle-ci en ligne sur le site www.info-retraite.fr,rubrique « MA DEMANDE DE RETRAITE ». Les pièces nécessaires au traitement de votre demande devront être déposées en ligne via ce lien. Si vous souhaitez joindre des bulletins de salaire, nous vous prions de nous les communiquer par l’intermédiaire de votre espace sécurisé,accessible depuis la page d’accueil du site crpcen.fr.

Les demandes de pensions seront traitées par ordre chronologique de date d’effet de votre pension.

Le service pensions ne sera pas en mesure de vous communiquer une estimation précise de votre future pension de retraite. 
Nous vous invitons à effectuer une simulation de celle-ci sur le site www.info-retraite.fr,rubrique « MES SIMULATIONS ».

Les caisses de retraite sont pleinement mobilisées :

  • Le paiement des retraites sera assuré aux échéances habituelles pour l’ensemble des régimes de base et complémentaires.
  • De même, le traitement des demandes se poursuit normalement.

Pour tout demande ou démarche, vous êtes invités à privilégier les contacts dématérialisés.

Vous pouvez ainsi vous servir de votre espace personnel dans l’un de vos régimes ou le compte retraite commun aux différents régimes de retraite.

Votre caisse de retraite applique les mesures gouvernementales pour réduire au plus strict minimum les contacts et les déplacements des personnes.

Malgré l’épidémie, l’activité continue : le traitement des dossiers se poursuit et le paiement des retraites est assuré aux échéances habituelles.

Pour toute demande ou démarche, vous êtes invités à privilégier les canaux dématérialisés de contact :

  • En utilisant votre espace personnel et en consultant le site internet de votre caisse ;
  • En évitant les envois postaux et les appels téléphoniques.

Si vous souhaitez demander votre retraite ou avez des interrogations, utilisez le service en ligne « Demander ma retraite »ou envoyez un courriel, accessible depuis votre espace personnel, et privilégiez les envois de documents par voie dématérialisée, afin de garantir un traitement optimal de votre dossier. En effet, les accueils physiques du public sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Si vous aviez un rendez-vous, un conseiller prendra contact avec vous d’ici peu afin de vous proposer une solution alternative, à distance.

A partir du 1er mai prochain, le dispositif d’indemnisation des arrêts de travail dérogatoires créé dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19 pour les parents contraints de garder leur enfant, les personnes vulnérables (personnes présentant un risque de développer une forme sévère de la maladie) ou les personnes cohabitant avec ces personnes évolue.
 

Les salariés concernés seront placés en activité partielle par leur employeur qui leur versera une indemnisation. Les renseignements sur l’activité partielle sont disponibles sur le site du ministère du Travail ou auprès des employeurs.
 

Plusieurs situations peuvent se présenter.

1.    Salariés en arrêt de travail pour garde d’enfant : pas de démarche particulière à accomplir

Les salariés en arrêt de travail pour garde d’enfant n’ont aucune démarche à accomplir. Leur employeur procédera à la déclaration d’activité partielle avec date d’effet au 1er mai. Il leur est toutefois conseillé de se rapprocher de leur employeur pour leur confirmer leur impossibilité de reprendre le travail au-delà du 1er mai.

2.    Salariés en arrêt de travail au titre des recommandations sanitaires : certificat d’isolement 

- Salariés vulnérables

Pour les salariés présentant un risque de développer une forme sévère de la maladie, en arrêt de travail au titre des recommandations du Haut Conseil de la santé publique, 2 situations sont à distinguer.

Salariés ayant obtenu un arrêt de travail via le site declare.ameli.fr

Les salariés ayant obtenu un arrêt de travail via le site declare.ameli.fr qui sont toujours en arrêt au 30 avril recevront automatiquement de la CRPCEN un certificat d’isolement à remettre à leur employeur.

Salariés placés en arrêt de travail par un médecin

Les salariés vulnérables placés en arrêt de travail par leur médecin traitant ou un médecin de ville vont devoir le solliciter pour qu’il leur remette le certificat d’isolement. Ils devront remettre ce certificat à leur employeur afin que celui-ci puisse les placer en activité partielle.

- Salariés cohabitant avec une personne vulnérable

Les salariés qui partagent le même domicile qu’une personne dite vulnérable devront se voir délivrer, au-delà du 30 avril, un certificat d’isolement par leur médecin traitant ou un médecin de ville. Ils devront remettre ce certificat à leur employeur afin que celui-ci puisse les placer en activité partielle
 

Tous les documents devront nous être transmis par l’intermédiaire de votre espace sécurisé,accessible depuis la page d’accueil du site crpcen.fr.

La CRPCEN mobilise ses ressources sur les activités assurant un revenu de substitution à ses assurés (indemnités journalières, versement de pensions). Dans ce contexte particulier de crise sanitaire, le remboursement des feuilles de soins sera ralenti.

Nos délais de traitement des aides sociales ne sont plus garantis jusqu’à nouvel ordre, y compris concernant l’aide aux vacances et l’aide aux séjours des enfants.
S’agissant des dépôts
d’aide aux séjours des enfants, nous vous incitons vivement à déposer vos demandes via l’espace sécurisé de ce site.

Dans le cas d’un envoi par courrier, nous ne pourrons garantir les délais de traitement de vos demandes.

L’épidémie de Covid-19 conduit à devoir adapter les modalités de délivrance des prestations afin de concilier les garanties des droits des assurés avec le respect des mesures sanitaires prises par le Gouvernement.

Afin d’éviter les ruptures de droits des bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire et de l’aide au paiement d’une assurance complémentaire de santé dont le bénéfice expirera au cours des prochains mois, l’ordonnance n° 2020-312 du 25 mars 2020 relative à la prolongation de droits sociaux permet de prolonger de trois mois les droits des bénéficiaires de la Complémentaire santé solidaire avec et sans participation arrivant à échéance entre le 12 mars 2020 et le 31 juillet 2020. Par ailleurs, les contrats ACS expirant avant le 31 juillet 2020 sont prolongés jusqu’au 31 juillet 2020.

Ouverture de droits à la complémentaire santé solidaire : 

Pour les  premières demandes de complémentaire santé solidaire privilégiez l’envoi de vos formulaire et justificatifs via votre espace sécurisé accessible depuis la page d’accueil du site crpcen.fr

Pour en savoir plus, consultez notre page sur LA COMPLEMENTAIRE SOLIDAIRE

Maintien de droit à la CMU-C et à la complémentaire santé solidaire : 

Pour les bénéficiaires de la CMU-C ou de la complémentaire santé solidaire avec ou sans participation financière arrivant à échéance entre le 12 mars et le 31 juillet 2020 inclus : une prolongation automatique de 3 mois va être opérée. Vous n'avez aucune action à réaliser et vous serez informé via un message sur votre compte améli. Dans tous les cas, vous recevrez une attestation de droits.

Maintien des contrats ACS : 

Pour les bénéficiaires d'un contrat ACS en cours au 12 mars et arrivant à échéance avant le 31 juillet 2020 : une prolongation du contrat ACS jusqu'au 31 juillet 2020 va être réalisée par les organismes complémentaires. 

Pendant la durée de l’épidémie, et pour éviter une interruption de droits pour les patients dont l’affection de longue durée (ALDAffection de longue durée ) arrive à échéance, une prolongation des dates de fin des ALD actuellement non renouvelées à l’initiative du service médical de la CRPCEN sera effectuée automatiquement.

Les bureaux de la gestion Immobilière sont fermés, en revanche les mails sont consultés et les cas d’urgence seront traités dans les meilleurs délais. Le n° d’appel d’urgence reste le 01 44 90 20 71.

 

Votre navigateur est obsolète.

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur.

×